Couverture tuile

Formes, couleurs, matières... chaque composant de couverture est différent et permet aux usagers de répondre rigoureusement et spécifiquement à leurs attentes.

Alliant à la fois aspect esthétique et fonctionnalité, les éléments de couverture déclinent les particularités et se fondent dans le décor en respectant l'architecture quelle que soit la région.

Retrouvez plus d'informations dans notre DICOPRO p 129 à 175.

Retrouvez l'ensemble de nos produits sur Mon Espace Pro ou dans nos agences LARIVIERE, nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner dans tous vos chantiers.

Les différents modèles de tuiles

Les tuiles dites traditionnelles :

Fabriquées depuis plusieurs centaines d'années, le principe d'étanchéité se fait par recouvrement des tuiles les unes sur les autres, ce sont soit :

  • des tuiles plates. Développées dans le Nord de la Loire, en s'inspirant des Lauzes de pierre et des ardoises. Elles s'utilisent aujourd'hui du Centre au Nord de la France grâce à la multitude de coloris disponibles. C'est aussi au sein de cette famille que l'on retrouve la majorité des tuiles dédiées aux monuments historiques.
  • des tuiles rondes dites tuiles Canal. La tuile Canal est la plus ancienne des tuiles. Inventée par les Romains, elle se compose d'une tuile de courant (dessous) et d'une tuile de couvert ou chapeau (dessus), chacun des éléments étant de forme conique. Notre gamme de tuiles Canal se décline en de nombreux coloris, assurant une adaptation optimale de la toiture à son environnement.

Les tuiles à emboîtement ou mécaniques :

Apparues au début du siècle, ces tuiles représentent une solution plus économique. Le principe d'étanchéité se fait grâce à l'emboîtement des tuiles les unes dans les autres. Trois sous-familles composent ces tuiles à emboîtement, elles se distinguent par leur relief et leur format :

  • les tuiles petits moules, plus de 15 unités au m²
  • les tuiles grands moules faiblement galbées, moins de 15 unités au m²
  • les tuiles grands moules fortement galbées, également moins de 15 unités au m².

NF DTU 40.21 : Couverture tuiles révision du 18 octobre 2013

Les enjeux de ce nouveau DTU touchent les tableaux de fixations, le traitement des points singuliers mais aussi la présence des écrans de sous-toiture et le faîtage à sec via les closoirs.

Les poses en zone de montagne ont été modifiées au niveau des entraxes de liteaux bois. Ce DTU impacte directement la couverture lorsque l'on utilise ou non un écran de sous-toiture.

En effet, la présence d'écran permet de maintenir le nombre de fixations de la tuile qui existaient précédemment. En revanche, sans pose d'écran de sous-toiture, il est impératif d'ajouter plus de fixations que ne le prévoyait l'ancien DTU.

Les accessoires de tuiles

Différentes tuiles permettent une finition de la toiture, comme par exemple les tuiles faîtières, les arêtiers, les tuiles de rive, les demi-tuiles ou tuiles et demie pour une pose "croisée", les frontons, poinçons, écussons. Certaines laissent pénétrer la lumière du jour dans certaines parties du toit comme les tuiles en verre.

D'autres assurent une fonction de ventilation : tuiles chatière, tuiles à douille, lanternes, etc. Sans impact esthétique mais tout aussi important, n'oubliez pas les accessoires permettant d'assurer un accès au toit (ils sont obligatoires), la qualité et le nombre des crochets de fixation des tuiles sont aussi des garants de la durabilité de la couverture.

Nos partenaires Couverture tuile

Tuile terre cuite et accessoires
Panneau de tuile métallique
Plaque de couverture ondulée et d'éclairement
Tuile et accessoire en terre cuite. Tuile et accessoire en béton. Composant de toit
Crochet et gouttière, crochet ardoise, collier de fixation, harnais de sécurité et ligne de vie
Ardoise (avec les marques Kergoat et Orleane) et plaque fibres-ciment, bardage
Crochet, pointe et fixations…






Retour en haut