Matériel, sécurité

Conforme aux normes de sécurité, un large choix de matériel d’ancrage, de protections individuelles et collectives vous est proposé afin de travailler dans des conditions optimum.

Retrouvez plus d’informations dans notre DICOPRO Sécurité p.282 à 287, Matériel p.288 à 299.

Nos équipes sont également à votre disposition pour vous accompagner dans vos chantiers.

Echafaudages suspendus et de pieds

Les échafaudages de pieds : simples à assembler, légers, sûrs, sécurisés ; tous ces critères ont été intégrés dans la gamme d’échafaudages et d’accessoires.

Les échafaudages suspendus : la gamme en aluminium ou en acier galvanisé est disponible en divers kits : kit traversée de mur, kit sur échafix, kit élingue, kit patin de chéneau et kit crosse réglable. Ces échafaudages se fixent au mur ou à la charpente et reposent sur la façade ou sur la toiture.

Équipements de Protection Individuelle

Lors des différentes phases de son travail, le professionnel doit porter les équipements suivants :

  • Casque de chantier suivant la norme EN 397 et comportant une jugulaire pour les travaux en hauteur (charpente, échafaudages…).
  • Protections auditives pour les opérateurs manipulant notamment des machines bruyantes (meuleuse, profileuse, etc.).
  • Lunettes de sécurité avec filtre anti-U.V. contre les projections d’éclats ou de poussières dans les yeux, nécessaires lors de l’utilisation des machines électroportatives pour la découpe de tuiles et d’ardoises.
  • Masque respiratoire anti-poussières jetable suivant la norme EN 149 FFP3 obligatoire pour les travaux prolongés et particulièrement émissifs en poussières de silice.
  • Vêtements de protection répondant à la norme EN 340 avec genouillères incorporées couvrant l’ensemble du corps. La présence de poches et d’emplacements pour ranger les outils est très appréciée des professionnels.
  • Gants répondant à la norme EN 388 contre les risques mécaniques avec une bonne protection contre l’abrasion et les déchirures (cf tableau ci-dessous)
  • Chaussures de sécurité avec coque et semelle anti-perforation.
  • Les harnais d’antichute sont indispensables lorsqu’il n’existe aucun autre moyen de protection pour les travaux à réaliser.
    • Un système d’arrêt des chutes se compose d’un harnais et d’un dispositif antichute.
    • Le point d’ancrage est choisi sur la construction, au-dessus du poste de travail.
    • Le harnais est attribué à une personne formée à son utilisation et qui s’assure de son état avant utilisation.

Équipements de protection collective

PROTECTION COLLECTIVE PÉRIPHÉRIQUE

Les équipements de travail, comme les échafaudages et les consoles, assurent la protection collective en offrant une surface de recueil. 
Dans certaines configurations de chantier, où la protection collective périphérique n’est pas continue, ils doivent être complétés par des dispositifs empêchant la chute du toit : 

  • Garde-corps en rive de toiture et en bas de pente, avec lisses, plinthes et filets (collier de rive, par exemple) ; 
  • Serre-joints et potelets sur les acrotères des immeubles ; 
  • Protections plaquées. 

Ces protections doivent être conformes à la norme NF EN 13374 classe A, B ou C, suivant la pente du toit.

LES POINTS D’ANCRAGE

Sur un toit en pente, il faut installer une ligne de crochets de sécurité en haut de rampant, et un accès au faîtage. La personne protégée doit pouvoir passer d’un ancrage à un autre sans se décrocher. C’est pourquoi, on limite la distance entre ancrages à 2 m. La ligne de vie est un support quasi horizontal (moins de 15° de pente) constitué par un câble d’assurage, fixé à des ancres fixes, sur lequel l’EPI coulisse pour permettre à la personne assurée de se déplacer.

RISQUE DE CHUTE À TRAVERS LA TOITURE

Contre le risque de chute à travers la toiture, en particulier en rénovation sur des toitures en matériaux fragiles (tôles ondulées en fibres ciment ou translucides), le professionnel doit mettre en place des protections collectives : 

  • Chemins de circulation répartissant les efforts sur des parties résistantes 
  • Filets en nappe placés au plus près de la sous-face de la charpente (les normes EN 1263-1 et 2 définissent les caractéristiques de fabrication et de mise en œuvre de ces filets de sécurité destinés à retenir les personnes et les objets après une chute d’un maximum de 6 mètres) 
  • Surfaces de réception en sous-face 
  • Grilles sous les lanterneaux.

Nos partenaires Matériel, sécurité

Fabricant français. Plieuse de chantier, plieuse d'atelier manuelle ou electrique, cisaille, profileuse manuelle ou motorisée, sertiseuse, dévidoir, refendeuse
Equipements et consommables dédiés à la protection individuelle et à la décontamination (amiante & nucléaire).
Marque incontournable du vêtements de travail qui accompagne les femmes et les hommes dans leur quotidien et les protège quelques soient leurs conditions de travail.
Spécialiste de l'équipement et des accessoires pour la toiture
Echelle plate de toit, échelle bois, échelle à coulisse 2 plans mixte & aluminium
kit de sécurité
Echafaudage plancher, monte-matériaux, rangement
Plieuse d'atelier électrique






Retour en haut